Dimanche 20 juin 7 20 /06 /Juin 11:55

Le rubis pierre précieuse aux reflets intenses et chauds joue les caméléons et se fait boucles d’oreilles, bagues, montre ou collier pour briller de milles feux cet été…
Par Anne-Sophie Savenier et Cécilia Gallego

1-copie-1

 

Pampilles
Pendants d’oreilles Twinkle en diamants et en or blanc pavé de rubis.
Boucheron
13 300 €

 

2-copie-1.jpg

 

Rivière
Collier en or blanc haute joaillerie, 185 carats de perles de rubis, 9 diamants poires pour 22 carats.
Bulgari
Prix non communiqué
01 55 35 00 50 (Boutique 25 place Vendôme)
www.bulgari.com

 

3-copie-1.jpg

 

Ballet précieux
Motifs d’oreilles Camargo, en or blanc sertis de diamants et de 20 rubis ovales de Birmanie 23,27 carats, Collection Ballet Précieux.
Van Cleef & Arpels
Prix non communiqué
01 53 45 35 50
www.vancleef-arpels.com

 

4-copie-1.jpg

 

Solitaire en couleur
Bague, solitaire composée d’un rubis taille coussin de 3.03 carats monté ajourer d’un micro pavage de diamants, monture en platine.
Harry Winston
Prix sur demande
01 47 20 03 09
www.harrywinston.com

 

5-copie-1.jpg

 

Attrape-moi si tu m'aimes
Bague Attrape-moi en or gris, diamants et rubis, centre diamant.
Chaumet
Prix sur demande
01 44 77 26 26
www.chaumet.com

 

6-copie-1.jpg

 

Dentelle
Boucles d’oreilles Marie-Antoinette Dentelle, en or blanc serties de 2 rubis birmans et pavées de diamants taille brillant.
Breguet
111 200 €
01 47 03 65 00
www.breguet.com

 

7-copie-1.jpg

 

Pavet
Bague en or blanc avec rubis et diamants.
H. Gringoire
3 100 €
01 53 01 95 30
www.h-gringoire.fr

 

8-copie-1.jpg

 

Pavet
Bague en or blanc avec rubis et diamants.
H. Gringoire
3 100 €
01 53 01 95 30
www.h-gringoire.fr

 

9-copie-1.jpg

 

A l'heure
J12 Chronographe, boite en or blanc mouvement automatique. Cadran serti de 264 diamants et de 9 index diamants. Lunette sertie de 36 rubis baguette (7 carats). Couronne cabochon rubis et boutons pressoirs rubis. Bracelet en céramique noire. Edition limitée et numérotée à 100 exemplaires.
Chanel Joaillerie
Prix non communiqué
01 55 35 50 05
www.chanel.com

 

10-copie-1.jpg

 

Précieux
Boucles d’oreilles en titanium composées de 1168 rubis de 53 carats et de 113 diamants.
Chopard
Prix sur demande
01 55 35 20 10
www.chopard.com

 

Par tendance-joaillerie.over-blog.com - Publié dans : Thématique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juin 7 20 /06 /Juin 11:18

Le-diamant.jpg

Symbole d’amour, le diamant se décline sur tous les tons. D’où vient-il ? Pourquoi est-il si cher ?Comment le choisir et l’entretenir ? Suivez le guide pour faire de votre solitaire votre meilleur ami !

Origine du diamant
Le diamant est né il y a plusieurs milliards d’années, à près de 200 kilomètres de profondeur dans les entrailles de la terre. En réalité, il s'agit de carbone pur, le même que celui des mines de crayons. Mais ici, sous l’effet d’une température de 1200° C et de la pression énorme qui règne sous Terre, il s'est alors transformé en diamant.   

Pourquoi les diamants sont-ils si chers ?
On ne descend pas à 200 km sous la surface pour les trouver. En effet, les éruptions volcaniques et autres mouvements géologiques font remonter les diamants. Cela dit, il reste très difficile et cher de trouver des diamants : dans les mines, dix tonnes de minerai permettent d'extraire seulement un carat de diamant, des kilomètres carrés de terrain sont excavés pour obtenir une gemme de taille appréciable. C'est d'ailleurs ce qui explique le coût des diamants.
Aujourd'hui, la production mondiale annuelle, à 90% réalisée par l'Afrique, le Brésil, l'Australie et la Russie, est de 80 tonnes, soit 400 millions de carats.
Une fois sortie de terre, cette pierre naturelle traverse au moins quatre continents et nécessite, de l’extraction à la taille, l’intervention de centaines de personnes au savoir-faire unique. Tout ça pour se retrouver scintillante à votre doigt ! 

Choisir son diamant ?
Au-delà de tous coups de cœur potentiels, mieux vaut suivre les critères de sélection (le 4 C) mis au point par les joailliers.

  • Couleur : Tous les diamants ne sont pas blancs. La couleur est évaluée sur une échelle alphabétique allant de D à Z (sachant que D c’est le must en matière de pierre) On trouve également des diamants rose, bleu, jaune, vert et même rouge.
  • Carat : C’est le poids du diamant. Le mot carat, vient de la graine du caroubier ayant un point constant de 0,2g. Un carat équivaut à 0,2 g et se divise en centièmes ou en points.
  • Clarity (la pureté) : Les diamants contiennent des impuretés, appelées aussi des inclusions. Les indices de pureté vont d’IF (Internally Flawless) vus à la loupe grossissante dix fois, à P1 (Piqué1), P2 (grosses inclusions visibles l’œil nu).
  • Cut  (la taille) : Seul critère dépendant de l’homme, la taille donne sa forme et sa brillance au diamant. Sachez qu’un diamant est si dur, qu’il ne peut être taillé qu’avec un autre diamant.

En savoir plus sur la taille
Bien que naturellement les diamants aient leurs éclats propres, ceux-ci peuvent être améliorés par la taille experte d'un lapidaire. La taille des diamants s'effectue surtout à Anvers (Belgique), à Tel-Aviv (Israël) et au Gujarat (Inde). Il existe de nombreuses façons de tailler le diamant, la plus utilisée étant la taille « brillant » qui permet de transformer les pierres brutes en  joyaux de lumière, en faisant apparaître 58 facettes (57 si l'on ne tient pas compte de la collette).

Entretenir son diamant…
- Si votre diamant est terne, filez chez le bijoutier afin de le faire repolir. Vous pouvez également le laisser tremper dans de l’eau chaude afin de nettoyer les saletés accumulées au dos de la pierre. 
- Autre solution, frottez-le délicatement avec une brosse à dent et une solution dégraissante. 
- Attention, un diamant monté seul et un diamant serti d’autres pierres ne s’entretiennent pas de la même façon. Ne faites pas bouillir les bagues serties de perles ou d’émeraudes, care elles sont extrêmement fragiles. Optez pour un nettoyage en douceur à l’aide d’une brosse à dent imprégnée d’eau chaude.

Photo: Bague de fiançailles, Tiffany


Par tendance-joaillerie.over-blog.com - Publié dans : Thématique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juin 7 20 /06 /Juin 11:16

L-or.jpg

L’or, considéré par les Incas comme « la sueur du Soleil », dieu auquel ils vouaient leur culte, n’en a pas fini de briller. Le métal précieux millénaire reste une valeur sûre, et conserve en son creux quelques petits secrets… Des pépites à découvrir !
 
De la pépite à la feuille d’or
 
L’or, premier métal connu et employé par l'homme depuis le Ve millénaire av. J.-C, subit divers traitements avant de se lover autour de notre annulaire… Il faut d’abord le trouver ! Par extraction minière ou orpaillage, on récupère les paillettes et pépites d’or situées dans les rivières en les séparant du sable et gravier. Comme les chercheurs d’or des ruées vers l’Ouest ! Le minerai récolté est ensuite extrait par lessivage au cyanure et traité pour supprimer les traces de mercure et de fer. Enfin on procède au raffinage, par fusion, pour obtenir un métal pur. Il peut alors prendre la forme souhaitée, lingot, fils, bijoux, pièces… et même feuilles très fines (par battage ou orbattage au marteau).
 
Vous avez dit jaune ?
La couleur de base de l'or est un jaune brillant. Mais l’or pur étant déformable, il est mélangé à un ou plusieurs autres métaux pour augmenter sa rigidité et peut ainsi changer de couleur. 
L’or jaune est donc un alliage constitué de 75 % d'or, de 12,5 % d'argent et de 12,5 % de cuivre. L’or rose contient de l’or,  20 % de cuivre et 5 % d'argent.
L’or gris ou or blanc est un mélange d'or, d'argent, de cuivre et parfois de palladium (pour lui donner un éclat encore plus blanc il peut être recouvert d'une couche de rhodium et sera qualifié de rhodié). 
L'or bleu est un alliage d'or et de fer qui, chauffé s’oxyde et donne la couleur azur. 
L'or chocolat est aussi obtenu par un traitement à la chaleur. 
L'or rouge est composé d'or jaune avec 5,5% de cuivre. 
L’or vert, rarement utilisé est un mélange d'or et d'argent.

À noter que pour s’appeler or, l’alliage doit obligatoirement contenir un minimum de 75% d’or pur.

Eldorado(s)
 
D'après le World Gold Council, 158 000 tonnes d'or ont été extraites depuis la préhistoire, dont environ 65% depuis 1950. Aujourd'hui, on extrait à peu près 2 500 tonnes d'or par an. Les principaux pays producteurs sont : l’Afrique du Sud avec plus de 400 tonnes extraites chaque année, les Etats-Unis et l’Australie avec respectivement 350 et 290 tonnes annuelles. 
L'Inde est le premier consommateur et détenteur d’or au monde, en tant que part importante des patrimoines privés sous forme de bijoux. L'ensemble des ordinateurs usagés aux États-Unis représente un gisement de taille : 2 Mt d'or!
 
Le champion des métaux !
 
- L’or est inaltérable, il résiste à la corrosion, il ne réagit jamais avec l'oxygène donc il ne rouille pas et il ne ternit pas. Il résiste également à l'action de nombreux produits chimiques, dont la plupart des acides (sauf le cyanure et l’eau régale). 
- C’est le plus souple des métaux : il peut être tiré en minuscules fils sans se briser. Il est malléable : on peut le réduire en feuilles de 1/10 000 de millimètre d'épaisseur et, pur, le travailler à froid par martelage ou étirement.
- Sa conductivité électrique et thermique en fait un métal recherché par l’industrie pour les appareils électroniques et informatiques. Il permet la réflexion des rayons infrarouges d'où son utilisation pour le laser. 
- Seul son coût élevé, lié à sa rareté, en limite l’utilisation : pour obtenir 10 g d’or pur, il faut traiter plus d’une tonne de minerai et user 2 tonnes d’eau !
 
Dico de l’or
Le vocabulaire du métal noble à connaître pour le reconnaitre !
Carat : système inventé au XIVème siècle pour exprimer le taux d'or dans l'alliage. L'or pur est de l'or à 24 carats (1000 millièmes) et l'or des bijoutiers est en général à 18 ou 14 carats (750 ou 585millièmes). On utilise aujourd’hui davantage les millièmes.
Poinçon : garantie des bijoux en or officialisés et commercialisables. Deux poinçons sont utilisés : le premier, « poinçon d'État », indique le titre ; le second,  «poinçon de Maître » est celui du fabriquant. Le poinçon actuel est une tête d'aigle pour l'or massif (750 millièmes ou 75%).
Test à l’acide : c’est par ce test que les experts contrôlent la teneur  en or d’un bijou en le frottant sur une pierre de touche (pierre noire, dure et abrasive) pour y laisser une légère trace métallique sur laquelle une goutte d’acide est déposée. Un alliage qui contient moins de 9 à 10 carats d’or devient rapidement vert en réagissant avec l'acide nitrique.
Titre : pourcentage d'or présent dans le métal.
 
Entretien
 
- L’or est costaud, si le bijou ne comporte pas de pierre, eau et savon feront l’affaire pour le nettoyer. 
- Eviter le contact avec le chlore, l'ammoniaque ou le mercure. 
- Etant d’une dureté relative (inférieur à 5), attention au contact avec les pierres qui peuvent le rayer facilement. Pas de panique, si vous avez de vilaines rayures le bijoutier pourra rapidement les faire disparaître !

Photo: Boucles d'oreille Delilah de Boucheron. Or jaune travaillé en résille qui témoigne de l'ouvrage exceptionnel de l'or par le joailler. L'artisan met son savoir-faire au service de l'or jaune, gris, rose ou chocolat pour en révéler toute la beauté dans des créations aériennes où le métal prend toutes les formes : résille, dentelle, paillasson...
C.L


http://www.joyce.fr/fiche/bijoux/f8027-l-or.html

Par tendance-joaillerie.over-blog.com - Publié dans : Thématique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juin 7 20 /06 /Juin 11:15

4

 

Censé porter le monde et donner au ciel sa couleur bleue dans la mythologie perse, le saphir est un symbole céleste. La pierre précieuse ne s’arrête néanmoins pas à cette seule couleur, découvrons tous ses secrets pour mieux s’en parer…

Du bleu du ciel à l’arc en ciel…

Le saphir, de l’hébreu sappir, « la chose la plus belle », est une variété de corindon, un oxyde d’aluminium. C’est la pierre la plus dure après le diamant qui se caractérise par sa limpidité et ses couleurs. Si le nom seul de saphir est réservé aux pierres bleues, il existe plusieurs couleurs de saphir. Le corindon rouge porte le nom de rubis, et les autres nuances se nomment alors saphir auxquelles on ajoute le qualificatif de la teinte. On trouve alors des saphirs incolores, des saphirs jaunes, verts, violets ou encore roses. Le saphir le plus précieux étant celui bleu bleuet pur, et le plus rare étant le padparadscha rose orange du Sri Lanka. Ce sont les impuretés que contient la roche qui donne sa couleur au saphir. Le fer et le titane créent le bleu, le vanadium le violet, le chrome le rose et le fer selon sa quantité le jaune et le vert.

Formation
Le saphir se forme à une profondeur de 25 à 50 km, par une température de 650 à 720 °C. Il existe deux grandes origines de saphirs naturels : les gîtes calcaires et les alluvionnaires, où on l'extrait par lavage des pierres d’origine volcanique qui ont fini leur course dans les cours d’eau. Depuis le début du XIXe siècle, on trouve aussi des saphirs synthétiques, fabriqués en laboratoire et dont la composition chimique et les propriétés physiques sont les mêmes que celles des pierres naturelles.

Comment bien choisir son saphir ?
Sa valeur dépend de sa rareté, de son aspect, de sa couleur et de son origine.

  • Origine : Les plus beaux saphirs d’un bleu bleuet soyeux sont du Cachemire indien dont les mines sont épuisées depuis 1975. Les autres saphirs de grande qualité proviennent de Birmanie et du Sri Lanka, qui possède le plus important gisement de saphirs au monde (les deux tiers des saphirs en proviennent). L’Australie produit en grande quantité des saphirs de bonne tenue. Les mines de Thaïlande et d’Afrique occidentale offrent les pierres les plus vendues au monde du fait de leur prix bas comparé aux gemmes de grande qualité. Les saphirs de moindre qualité se trouvent aux Etats Unis et aux Brésil mais en faible quantité.
  • La couleur est un critère qui prévaut souvent sur la taille. Une belle couleur intense confère plus de valeur à une pierre de petite taille qu’à une grande pierre à la couleur pâle. De nombreux saphirs sont traités thermiquement pour leur donner une belle couleur bleue intense et il est alors difficile de les distinguer de ceux qui ont naturellement un beau bleu. Mais les vendre comme des gemmes naturelles constitue une fraude.

Attention aux imitations !
Le saphir étant la pierre de couleur la plus vendue, de nombreuses imitations existent. Sa dureté et son poids spécifique moyen (calculé par les spécialistes) permettent de le différencier des faux. L’observation de sa limpidité caractéristique mais aussi de sa couleur permet de lever les ambiguïtés : à travers le filtre coloré Chelsea, le vrai saphir n’apparaîtra pas rouge intense contrairement aux verres utilisés pour l’imiter. De plus, le verre présente des bulles absentes chez le saphir.

Comment l’entretenir ?
Le saphir n'est pas une pierre particulièrement fragile. Il vient au second rang dans l'échelle de dureté, après le diamant. Mais éviter le contact avec ce dernier qui, étant plus dur, pourrait le rayer.
Pour lui rendre son éclat vous pouvez le nettoyer à l'eau savonneuse tiède, en frottant délicatement avec une petite brosse très douce. Rincez ensuite soigneusement à l'eau tiède et essuyez avec un chiffon doux. Vous pouvez également le porter à votre bijoutier qui le repolira pour le rendre comme neuf.

Pièces ayant marqué l’histoire du saphir 

  • Les inclusions possibles dans un saphir sont celles d’autres cristaux tels le rutile qui, présent sous forme d'aiguilles, produit de rares saphirs étoilés, alors taillés en cabochon, affichant une étoile lumineuse à six branches en leur centre. Le plus gros saphir étoilé jamais façonné a été trouvé en 1966 en Birmanie. Ce célèbre saphir de 563 carats, baptisé l’Etoile des Indes et ayant appartenu à divers maharadjas, trône aujourd’hui au musée d’histoire naturelle de New York.
  • La légendaire broche motif panthère de Cartier. Créée en 1949 pour la duchesse de Windsor qui adorait la pierre bleue. Une panthère pavée de diamants et incrustée de 106 saphirs se tient sur un saphir cachemire cabochon de 152,35 carats. Une merveille qui a inspiré toute une collection aujourd’hui encore disponible.

En photo : Broche panthère Cartier platine, or blanc, diamants et saphirs pour la duchesse de Windsor
C.L

http://www.joyce.fr/fiche/bijoux/f7334-le-saphir.html

Par tendance-joaillerie.over-blog.com - Publié dans : Thématique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 20 juin 7 20 /06 /Juin 11:13

jes073a023p10_H162522_L.jpg

La Perle, « larmes solidifiées des dieux et des anges » pour les Romains, semble naître par magie. Prônée depuis l’Antiquité comme gage de beauté, cette petite merveille de la nature enchante toujours autant. Précieuse, elle est fragile, suivez le guide pour en  préserver tous les atouts…
 
Un grain de sable suffit…
 
La perle naît d’un phénomène naturel étonnant. Lorsqu’un élément étranger s’introduit dans un coquillage, celui-ci pour se défendre va entourer l’intrus irritant de couches de nacre pour le rendre le plus lisse et rond possible afin de l’expulser de sa coquille. La nacre se forme par superposition d’aragonite (carbonate de calcium), de matière organique et d’eau. 
La perle de culture naît du même processus. Seule différence : c’est l’homme qui va le provoquer en introduisant un noyau de nacre dans les tissus du mollusque élevé en milieu contrôlé. Cette greffe est délicate : sur 1000 huîtres greffées, on ne récoltera que 500 perles. Les huîtres restantes ont rejetté le noyau ou sont mortes. Sur ces 500 perles, 50 à 75% seront commercialisables et seule une vingtaine dite « parfaites ». Pour donner leurs plus belles perles, les huîtres exigent un environnement pur, sans pollution et riche en plancton, faisant des fermes perlières des sites remarquables, symbole de gestion durable.
 
Berceau & Perliculture
 
La récolte des perles date du 3e millénaire avant J.-C. et se faisait par pêche en apnée jusqu’à l’époque moderne. Le Golfe persique était alors le premier fournisseur au monde. Mais la pollution fit vite son apparition, entraînant le déclin des bancs d’huîtres. D’où l’envie et le besoin de cultiver huîtres et perles. Cependant, déjà il y a 1600 ans les Chinois ont été les premiers cultivateurs en introduisant dans des moules de minuscules figures de Bouddha, créant des demi-perles à son effigie. mais ce n'est qu'au début du XXe siècle que les Japonais Nishikawa, Toisuhei Misu et surtout Kokichi Mikimoto réussissent à mettre la technique de culture au point, et en font une industrie, donnant à la perle japonaise une renommée mondiale. 
Aujourd’hui on compte près de 900 fermes perlières au monde, produisant 800 millions de perles par an dont 90% sont de Chine. Les autres grands producteurs sont le Japon, l’Australie (dont les perles sont parmi les plus solides et grosses), la Polynésie (dont les fameuses perles noires sont très rares et chères).
 
Différentes facettes
 
On distingue les perles d’eau de mer, qui naissent dans les mollusques marins tels que huîtres, volutes ou bénitiers ; et celles d’eau douce formées principalement dans les moules perlières. Provenant des océans ou des rivières, elles créent des perles aux formes et couleurs diverses. La couleur d’une perle est identique à celle de la nacre produite par le coquillage. Le blanc est la couleur de la perle du Japon. Les perles de conques ou Pink Pearl des Caraïbes sont roses ou rosées. Les perles de mélo en Chine leur ressemblent mais les plus recherchées sont orange vif. Les célèbres perles noires de Tahiti vont du gris orage au gris flanelle avec des reflets allant du vert au rose. Les perles d’or des Philippines naissent dorées ; celles de clam noires ou aubergines et celles d’ormeau dans les tons vert et rouge
La perle prend également plusieurs formes, selon sa position dans l’huître et les mouvements de la coquille. Elle peut être ronde, demi-ronde, bouton (ronde avec le dessous plat), poire, ovale, baroque (irrégulière), cerclée ou baguée (avec des bourrelets)… Les demi-perles, dites mabé, enchâssées dans la nacre doivent leur célébrité à Coco Chanel, aimant à les monter en boucles d’oreille. Les perles parfaitement rondes sont les plus rares et les plus chères !

La perle des perles

  • Les perles les plus chères sont les plus rares. Les perles naturelles, dites fines, ont plus de valeur que celles de culture étant donné que la chance d’en trouver une est d’un sur 10 000 (et ne vous attendez pas à la trouver dans votre assiette, les huîtres perlières sont d’une famille différente de celles que l’on mange).
  • Les couleurs rares sont également très prisées, d’où le prix élevé des perles noires de Tahiti ou des perles de lambi des Caraïbes roses coucher de soleil qui sont toutes fines.
  • La brillance est le critère le plus important  pour juger de la qualité d'une perle. Plus elle est brillante, plus son lustre (qualité de surface) est de qualité. Un reflet net garantit un bel orient (irisation douce).
  • Plus la perle est grosse, plus elle se vend cher. Les perles sont pesées en grains ; un grain de joaillier vaut 0,05 grammes, soit 3,32 mm de diamètre. Enfin, la netteté, l’absence de cercles, de piqûres ou autres défauts augmente sa valeur.
Entretien
 
Les perles ne meurent pas, elles ne sont pas vivantes ! Mais elles peuvent jaunir ou brunir. Pour l’éviter, exit le contact avec parfum, laque, crèmes et graisses ou températures trop élevées. Ne rangez pas vos perles avec des diamants, des tourmalines et autres pierres précieuses. Elles risquent d’être rayées. Mieux vaut porter la perle à même la peau, cela permet de la réhydrater et de préserver son lustre ! Enfin ne les rangez jamais enroulées dans un tissu : ce dernier absorberait l’eau qu’elles contiennent et leur ôterait tout leur éclat. Les perles abîmées peuvent néanmoins être restaurées par un polissage et un pelage, effectués par des lapidaires spécialisés.
 
Photo : Grace Kelly portant le célèbre collier 3rangs en perles et diamants de Van Cleef & Arpels, offert par le prince Rainier en 1955 comme cadeau de fiançailles avec le bracelet et les boucles d'oreilles assortis! Une parure à la hauteur de la beauté de la belle.  Après cette occasion la maison devint le joailler officiel de la principeauté. 
C.L


http://www.joyce.fr/fiche/bijoux/f8031-la-perle.html

Par tendance-joaillerie.over-blog.com - Publié dans : Thématique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Présentation

  • : Tendance Magazine
  • Tendance Magazine
  • : Tendance Magazine marques créateurs artisans Loisirs
  • : Une nouvelle aventure joaillière Le Guide de Tendance Joaillerie est un nouveau regard sur le talent, une invitation à la curiosité pour le grand public pour les passionnés des bijoux. Découvrez à connaître les marques et les créateurs. IDEM Le Guide de Tendance Horlogerie « http://tendance-horlogerie.over-blog.com/ » Votre Magazine. Tendance Magazine.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Profil

  • L.B
  • Tendance Magazine
  • voyages homme cannes femmes luxe
  • Notre site est un portail d’information regroupant les artisans joailliers. Si vous représentez une marque de Montre, ou de bijoux, vous pouvez nous contacter par mail.

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés