ADLER JEWELLERY DESIGN AWARD 2009

Publié le par Lynda BOCCARA

Vendredi 12 juin 2009

Hôtel Beau-Rivage, Quai du Mont-Blanc 13, 1201 Genève

And the winners are…

GENEVE, LE 12 JUIN 2009 – Les trois récompenses de l’ADLER JEWELLERY DESIGN AWARD

2009 viennent d’être attribuées ce soir dans les salons feutrés du Beau-Rivage à Genève. Un jury composé de 5 personnalités phare du monde de la Haute Joaillerie, de l’art, de l’éducation et de la création et présidé par François Curiel, président de Christie’s Europe, a eu la difficile mission de départager les créations de 12 jeunes et talentueux designers. Il vient de décerner le Prix de la Femme Adler, d’une valeur de $ 3'000.- à une japonaise, Sawako Besnard. Le Prix Adler de la Créativité, d’une valeur de $ 3'000, a été attribué à une candidate turque, Olcay Cavus Yilmaz. Enfin, Laura Infante, jeune candidate suisse âgée de 18 ans, a décroché sous un tonnerre d’applaudissements le prestigieux Adler Jewellery Design Award d’une valeur de $ 10'000.-.

Déclinée sur le thème de l’art et de la création, la manifestation, présidée par Franklin Adler, membre de la direction Adler, a réuni 80 personnalités issues de la culture, du design et de la mode. Pour la première édition de l’Adler Jewellery Design Award, la famille Adler a opté pour un évènement intimiste, sobre et chaleureux permettant la rencontre avec les participants, véritables vedettes du concours et valeurs montantes dans le domaine de la création de bijoux. Les noms des trois vainqueurs ont été dévoilés par un jury composé de personnalités phare du monde de la Haute Joaillerie, de l’art, de l’éducation et de la création. Ce concours, mis sur pied par la prestigieuse maison Adler sur le thème Mémoires de Femmes, Mémoire du Monde, a remporté un vif succès sur le plan international auprès de la jeune génération de designers. Sous la houlette de François Curiel, président de Christie’s Europe, les membres du jury, - composé de Didier Brodbeck, éditeur du magazine de joaillerie World of Dreams et consultant dans le domaine de l’industrie du luxe, Carole Guinard, créatrice de bijoux à la tête de la Galerie NØ à Lausanne,

Nadine de Rothschild, fondatrice de l’Académie Nadine de Rothschild International Way of Life S.A.à

Genève, Fabienne Xavière Sturm, conservatrice honoraire du Musée de l’horlogerie et de l’émaillerie de Genève, - ont eu la difficile tâche de départager les créations de ces jeunes et talentueux designers et de récompenser leur virtuosité et leur savoir-faire.

ADLER JEWELLERY DESIGN AWARD

Laura_Infante.jpg

Laura Infante, la plus jeune candidate du concours et de nationalitésuisse, a décroché - sous les applaudissements de toute l’assistance et les félicitations de François Curiel, président de Christie’s Europe, - le prestigieux Adler Jewellery

Laura_Infante_-_Simply_Black.jpg

Design Award d’une valeur de $ 10'000.-. Laura trouve son inspiration dans l’architecture, un domaine qui la fascine depuis toujours. La jeune femme a créé un bracelet en carbone aux lignes épurées et pavé de diamants ainsi que du diamant « Forbidden Fruit ». Pour Laura, ce bracelet « Simply Black », qui a été produit par la Maison Adler, est à la fois un symbole et un hommage à toutes les femmes privées de liberté dans le monde.

PRIX ADLER DE LA CREATIVITE

Olcay_Cavus_Yilmaz.jpg

Le Prix Adler de la créativité, d’une valeur de $ 3'000, a été décerné par Carole Guinard, créatrice de bijoux à la tête de la Galerie NØ à Lausanne, à Olcay Cavus Yilmaz, jeune femme d’origine turque, étudiant à l’Université Marmara à Istanbul. Olcay a toujours rêvé de devenir designer en joaillerie. Son projet, d’une grande finesse, représente une femme au profil gracieux et élégant. Cette broche, entièrement sertie de diamants, trouve son inspiration dans une divinité d’origine Phrygienne du nom de Cybèle.

PRIX DE LA FEMME ADLER

PRIX-DE-LA-FEMME-ADLER.jpg

Le Prix de la Femme Adler, d’une valeur de $ 3'000.-, a été remis par Ender Mermerci, collectionneuse d’art d’origine turque et grande amatrice de bijoux, à Sawako Besnard, jeune japonaise vivant à Paris. Sawako s’est inspirée du halo de la lune pour imaginer ce collier. Il incarne pour elle « une sorte de femme lunaire, mystérieuse, douce, mais également un peu distante ». Ayant obtenu son diplôme en 2006, elle travaille actuellement en tant que designer indépendante. Son objectif est de créer des modèles qui font rêver les femmes.

Afin de soutenir et de promouvoir la création artistique auprès de la jeune génération, la maison Adler a lancé en septembre 2008 ce concours international de création de bijoux. Organisée sur le thème Mémoires de Femmes, Mémoire du Monde, la première édition du concours Adler a remporté un vif succès auprès de jeunes designers du monde entier avec plus de 263 participants âgés entre 18 et 30 ans et représentant 57 pays différents et 96 écoles dans le monde dans 47 pays. Adler se positionne sans conteste comme une entreprise moderne, créative, généreuse, à la fois découvreuse de talents et formatrice.

logo.jpg

Publié dans Adler

Commenter cet article