Adler joaillerie : une maison de haute joaillerie suisse

Publié le par Lynda BOCCARA

La maison Adler, fondée il y a plus d’un siècle, est aujourd’hui une entreprise familiale d’envergure internationale. Ses modèles de haute joaillerie, des pièces uniques à la beauté saisissante, ont construit la réputation de cette marque dans de nombreux pays, même si l’on ne trouve pas encore ses créations en France.

thumb-adler-joaillerie---une-maison-de-haute-joaillerie-sui.gif

Présentation

La maison Adler a été fondée en 1886 à Istanbul par Jacques Adler, un passionné de pierres précieuses.
Cette entreprise familiale est restée en Orient pendant presque un siècle, avant de s’établir à Genève, capitale de l’horlogerie et de la haute joaillerie, en 1972.


Bijou Adler 2009


Cette maison de joaillerie est aujourd’hui dirigée par la troisième et la quatrième génération de la famille Adler. Depuis plus de 120 ans, elle met son savoir-faire et sa créativité au service des femmes. 

Des créations uniques

La marque de haute joaillerie Adler s’inspire des formes de la nature et de la splendeur des grandes civilisations pour créer des pièces à la fois classiques et inédites.
Ses créations d'une facture irréprochable sont serties des plus belles
Pierres précieuses et chacune de ces broches, bagues et colliers évoquent un univers unique…

Depuis 1998, le joaillier turco-suisse, qui puise son inspiration dans l'architecture ottomane, l'art africain ou l'Art Déco, utilise le titane pour créer des broches et des boucles d'oreilles serties de diamants, de rubis ou de saphirs.

A côté des pièces uniques de haute joaillerie, Adler propose également des parures de moyenne joaillerie et des collections boutique beaucoup plus accessibles.

Prestige de la maison Adler

Pour preuve du prestige de la maison Adler, le joaillier parraine depuis plusieurs années le bal des débutantes à l'hôtel de Crillon à Paris.
Cet événement mondain est l’occasion pour la marque de présenter à la presse quelques-uns de ses modèles de haute joaillerie.

Par ailleurs, depuis septembre 2008, le joaillier organise un concours international de design de bijoux : l'"Adler jewellery design award".
Ce concours a pour vocation de récompenser de talentueux designers âgés de 18 à 30 ans.

Un jury international de professionnels sélectionnera les 10 finalistes et le vainqueur sera connu en juin 2009.

Les pierres précieuses

thumb-les-pierres-precieuses-766.gif

Les pierres précieuses sont les quatre gemmes qui ont la plus grande valeur, principalement en raison de leur rareté. Elles sont appelées joyaux quand elles sont travaillées en joaillerie et mises en valeur sur une monture en métal. Toutefois, les joailliers travaillent également des pierres de moindre valeur marchande, comme les pierres fines et les pierres dures ou ornementales. 

Présentation

Seules quatre pierres ont droit à l’appellation de "pierres précieuses" : le diamant, le rubis, l’émeraudeet le saphir.
Les principaux gisements se trouvent en Amérique du Sud, notamment en Colombie et au Brésil, en Afrique et en Asie (en Thaïlande et au Cambodge).


thumb-reve-de-cachemire--cachemires-de-reve---une-expositio.gif

Rêve de Cachemire, cachemires de rêve : une exposition à Mulhouse

Avec la complicité de Christian Lacroix, le Musée de l'Impression sur étoffes de Mulhouse rend hommage au châle en cachemire. L’exposition "Rêve de Cachemire, cachemires de rêve" est à découvrir à Mulhouse jusqu’au 16 octobre 2010.


Le plus grand fournisseur d’émeraudes au monde est ainsi la
mine de Muzo, en Colombie, qui est exploitée depuis le XVI ème siècle.
En ce qui concerne les saphirs bleus, les plus belles pierres sont issues des mines du
Cachemireindien. 

Le prix du rêve

Le chiffre d’affaires du commerce mondial de diamants de joaillerie s’élevait en 2003 à 66 milliards de dollars.
La valeur des pierres précieuses est évaluée par quatre caractéristiques, appelées les quatre C en anglais : carat, clarity, color et cut, c’est-à-dire leur poids, leur pureté, leur couleur et leur taille.
Ainsi, un rubis de très bonne qualité possédant la teinte la plus recherchée, dite "sang de pigeon" se négocie-t-il au prix moyen de 10.000 dollars le carat (soit 0,2 g).

La pierre la plus vendue : le diamant

Le diamant, qui est composé de carbone pur cristallisé, est le plus dur des minéraux naturels.
Parmi les pierres précieuses, c’est aussi celle qui est la plus vendue en France.
Si la couleur la plus commune pour un diamant est "le blanc", c’est-à-dire l’absence de couleur, il existe aussi des diamants colorés (généralement jaunes ou gris, et plus rarement bleus ou verts).

Alors que 70 % de la production mondiale de diamant est négociée à Anvers en Belgique, au moins 1 % de diamants d’origine douteuse ont circulé dans le monde en 2006.

Par ailleurs, seuls 10 % des diamants produits dans le monde sont d’assez bonne qualité pour être utilisés en joaillerie, tandis que les 90 % restants servent à fabriquer des outils de forage et du matériel de coupe pour l’industrie.

Les plus belles émeraudes du monde

La valeur d’une émeraude dépend principalement de sa couleur, qui doit être d’un vert pur et intense.
Quelques pierres précieuses sont reconnues comme les plus belles émeraudes du monde, notamment Le Devonshire un cristal de 1384 carats offert en 1831 à William Cavendish, sixième duc de Devonshire, par l'empereur Pierre Ier du Brésil.
D’autres émeraudes célèbres sont exposées au Musée de Topkapi à Istambul (16.300 carats), au Musée Minéralogique de Moscou (11.130 carats), à Vienne, au British Museum à Londres et à l’American Museum of Natural History de New York. 

Publié dans Adler

Commenter cet article