Cartier et Jean Cocteau à Milly-la-Forêt : un mécénat d’amitié

Publié le par Lynda BOCCARA

Milly : un cadre à la mesure du poète

Véritable refuge champêtre, la maison de Jean Cocteau à Milly-la-Forêt reflète l’univers de Jean Cocteau. Un « cadre » idéal selon son expression.

Achetée en 1947 par le poète, cette maison au décor foisonnant et au jardin bucolique accueillera le grand public dès le printemps 2010. Une initiative de Pierre Bergé, légataire du droit moral sur l'ensemble de l’oeuvre de Jean Cocteau, à laquelle Cartier apporte son soutien.

C’est avec l’aide de la célèbre décoratrice Madeleine Castaing que Jean Cocteau, en collectionneur d’objets d’art, a composé un décor dans l’esprit des années 50 dont le bureau, tapissé d’un tissu mural panthère posé à l’envers, symbolise l’extravagante fantaisie et le raffinement détourné.

Cartier, Jean Cocteau : histoire d’une correspondance créative

Un engagement de Cartier qui perpétue ainsi les liens d’amitié tissés entre le joaillier et le poète alors que Jean Cocteau adopte sans condition la bague Trinity créée en 1924. C’est à nouveau vers le joaillier que Jean Cocteau se tourne pour trouver les diamants qui serviront de larmes sur le visage de Belle, interprétée par Josette Day dans le film

La Belle et la Bête.

Une relation de confiance qui culmine alors que Jean Cocteau est reçu à l’Académie Française en 1955 et qu’il commande chez Cartier son épée d’ « Immortel ». Née d’un dialogue complice entre le futur Académicien et le joaillier, cette épée sera dessinée de la main même du poète et réalisée par les ateliers Cartier.

Les bagues Trinity, les liens du poète et du joaillier

En résonance à l’univers de Jean Cocteau, la bague Trinity Sauvage condense les codes de la Maison Cartier et les restitue à la faveur d’une création unique, puissante. Rencontre stylistique qui unit pour la première fois deux grands mythes Maison, la panthère et la bague Trinity, cette bague métissée conjugue avec assurance l’or rose, les diamants et l’or jaune tacheté d’éclats de laque noire, en référence au décor panthère du bureau de Jean Cocteau.

Autre hommage à cet ambassadeur inspiré de la bague Trinity La Belle qu’il aimait au point de la multiplier par deux au petit doigt : Cartier dessine une version six anneaux frappée d'une étoile de diamant, écho joaillier de la célèbre signature du poète.

Trinity003.jpg

Bague Trinity Sauvage 3 ors, diamants, laque noire

© Cartier

Trinity004.jpg

Bague Trinity La Belle 3 ors, diamant

© Cartier

K012322_A4.jpg

Jean Cocteau devant sa maison de Milly-la-Forêt

© Keystone

31003.jpg

Le bureau de Jean Cocteau à Milly-la-Forêt

© Erica Lennard

K012321_A4.jpg

Jean Cocteau dans le jardin de Milly-la-Forêt

© Keystone

Publié dans Cartier

Commenter cet article