Envoûtant Sillage « S’enivrer d’un parfum… »

Publié le par tendance-joaillerie.over-blog.com

 

C’est le premier indice de l’alchimie subtile qui parfois s’opère entre deux êtres. Le début de la folie des sens. Une fragrance qui s’épanouit au contact de la peau. Un parfum qui s’échappe d’un décolleté ou qui agit comme un baiser parfumé derrière l’oreille. Un souvenir olfactif qui marquera à jamais la mémoire. Voilà ce que les artisans Boucheron ont gardé à l’esprit lorsqu’ils ont conçu la parure de Haute Joaillerie « Envoûtant Sillage ».

Le tracé de cette parure évoque un mouvement vaporeux comparable à celui d’une essence rare. Les volutes de diamants du collier s’enroulent sur la peau. En son coeur, un diamant poire de 3 carats brille au centre d’un voile parfumé, comme la dernière et précieuse goutte d’un élixir puissant. Cette pièce, tout comme le parfum d’une femme, laisse un inoubliable sillage après son passage.

La parure est assortie d’une bague et d’une paire de pendants d’oreilles. Le motif central du collier est amovible, peut se porter en pendentif et offre la possibilité d’un porté plus court.

Tel un parfum décliné en différentes intensités, « Envoûtant Sillage » sera aussi proposé dans une variante plus légère.

EnvoutantSillageCollierJCL00509Noir

 

Collier Envoûtant Sillage

Serti d’un diamant poire, pavé de diamants, sur or blanc.

Le motif central est détachable pour être porté

séparément en pendentif.

EnvoutantSillageCOJCO00635Noir

 

 

 

 

Puces d’oreilles Envoûtant Sillage

 Pavées de diamants ronds, sur or blanc.

EnvoutantSillageCollierJCL00525Noir

 

Collier Envoûtant Sillage

Serti d’un diamant poire, pavé de diamants, sur or blanc, chaine diamants.

EnvoutantSillageBagueJRG0125854Noir

 

Bague Envoûtant Sillage

Sertie d’un diamant poire, pavé de diamants, sur or blanc.

EnvoutantSillageCOJCO00636Noir

Pendants d’oreilles Envoûtant Sillage

Sertis de diamants poires, pavés de diamants, sur or blanc.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans BOUCHERON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article