L’histoire de Tiffany and Co.

Publié le par tendance-joaillerie.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

choose_your_country.jpg

Les années 1830 à New York furent celles d’une époque de croissance dynamique, d’extravagance et d’opportunités pour ceux qui avaient un peu de capital et une imagination abondante. En 1837, New York devint le terrain de jeu de deux jeunes hommes âgés de 25 ans, Charles Lewis Tiffany et John B. Young, qui ouvrirent une boutique de fournitures et d’objets de luxe avec une avance de 1000$ provenant de M. Tiffany père. Lorsqu’elles se dirigeaient vers l’emporium du 259 Broadway, les dames du monde à la mode, toutes vêtues de soie, de satin et de chapeaux à rubans se heurtaient au brouhaha de la vie citadine avec son dédale d’étroites rues inondées de chevaux et de calèches. Chez Tiffany & Co, elles découvrirent un nouveau « style américain » émergeant qui se distinguait de l’esthétique à l’européenne, enraciné dans des modèles religieux, cérémonieux avec une opulence sophistiquée chère à l’ère Victorienne. Les jeunes entrepreneurs furent inspirés par le monde naturel, qu’ils interprétaient dans des modèles exquis de simplicité, d’harmonie et de clarté. Ces caractéristiques devinrent le style des conceptions Tiffany, d’abord dans la vaisselle creuse puis, les couverts en argent et enfin plus tard dans la joaillerie. Tiffany fut premièrement reconnu internationalement à l’Exposition Universelle de Paris de 1867. La compagnie se vit attribué le Grand Prix de l’Art de l’Argent, devenant ainsi la première Maison de conception américaine honorée par un jury étranger. Tiffany a également été la première société américaine à employer la norme de 925/1000 de pureté d’argent. Ce taux fut adopté plus tard par le Congrès des Etats‐Unis comme la norme, grâce aux efforts de Charles Lewis Tiffany. Le studio Tiffany & Co a été la première école américaine de design et de travail d’rgent massif. Les apprentis étaient encouragés à observer, dessiner la nature et à explorer la vaste collection de croquis et d’llustrations assemblée par Edward C. Moore, le directeur de l’telier. Dès 1870, Tiffany & Co est devenu le premier approvisionneur américain de bijoux et de montres, mais également de vaisselle de table de luxe et d’ccessoires personnels. Au changement de siècle la société comptait plus de mille salariés, des branches à Londres, Paris et Genève. En 1878, Tiffany acquis l’n des plus beau et grand diamant jaune provenant des mines de diamants Kimberley, d’frique du Sud. Le Docteur George Frederick Kunz, fameux gemmologue de Tiffany à l’poque, décida de faire tailler le diamant de 287.42 carats avec 82 facettes. (Les diamants taille brillant n’nt que 58 facettes généralement). Cette pierre est devenue légendaire grâce à sa brillance et à sa taille finale exceptionnelle de 128,54

 

carats. Désigné comme le diamant Tiffany, la pierre est devenue un exemple de l’Art Tiffany. En 1886, Tiffany introduisit la bague de fiançailles telle qu’on la connaît aujourd’hui avec le Serti Tiffany, une innovation qui posa le diamant au‐ dessus de l’lliance avec six griffes de platine, permettant une réflexion de la lumière maximale mettant en avant la brillance du diamant. Aujourd’ui, le Serti Tiffany reste l’n des styles de bagues de fiançailles le plus répandu au monde. Tiffany a de nouveau éclipsé les maisons européennes à l’xposition Universelle de Paris de 1900. Les présentations de la société ont inclus la plus grande collection de gemmes américaines, mais également un certain nombre de pièces d’rgent. Tiffany & Co a non seulement remporté le Grand Prix pour la joaillerie et l’rgenterie, mais aussi six autres médailles d’r, soulignant ainsi la supériorité et la désirabilité des conceptions Tiffany dans le marché mondial. Avec la mort de Charles Lewis Tiffany en 1902, Louis Comfort Tiffany, le fils du fondateur, devint le premier directeur de conception de Tiffany. Un étage entier de Tiffany & Co a été consacré à ses oeuvres. Sa position en tant que designer leader était bien établie avant 1882, lorsque le Président Chester Arthur l’nvita à décorer la Maison Blanche. Avant 1900, le plus jeune Tiffany se présentait comme un leader mondial de l’rt Nouveau, des Mouvements d’rts et Métiers. Le célèbre artiste créa une extraordinaire gamme, en partant de strass techniquement brillant en passant par le verre coloré chatoyant crée par Tiffany, et enfin terminant par des bijoux émaillés basés sur des plantes et des fleurs américaines. Les membres les plus en vue de la société américaine étaient des clients fréquents de Tiffany. J.P Morgan commanda des services d’r et d’rgent, des admirateurs de Lillian Russell commanda une bicyclette d’rgent pour la lui offrir et le Président Lincoln acheta un collier de perles pour sa femme, Mary Todd Lincoln. Tout au long du vingtième siècle, les designs Tiffany capturaient l’sprit du temps, de l’xtravagance des années 1920 à la modernité des années 1930, puis, l’ge aérodynamique des années 1940 et 1950. La porcelaine Tiffany était présente sur les tables pendant les dîners à la Maison Blanche et les bijoux Tiffany paraient les tenues élégantes des femmes les plus glamour du monde, y compris Jacqueline Kennedy Onassis, Babe Paley, et Diana Vreeland. Depuis les débuts de Tiffany, les Etats Unis et les gouvernements étrangers ont fait appel à la société pour créer des commandes spéciales. Parmi eux, la Congrégation de la médaille de l’onneur la plus haute distinction militaire

 

des Etats Unis. Ils peuvent être vus sur les documents officiels du gouvernement aussi bien que sur les billets d’un dollar. Les sociétés ont aussi fait appel à l’expertise de la maison à travers les ventes Tiffany. La commande la plus fameuse est le « trophée Vince Lombardi » pour le championnat de la ligue national de football américain. Tiffany s’est distingué en créant ce design original en 1967. Une autre création est associée avec un événement majeur, la taille Lucida qui est une taille de diamant brevetée. Introduit en 1999, ce chef d’oeuvre de design contemporain a permit d’établir Tiffany & Co comme le premier joaillier de bagues de mariages en diamants. Plusieurs grands designers de renommée internationale ont continué à enrichir l’offre du joaillier américain. Ainsi, Jean Schlumberger a très souvent créé des bijoux pour la maison. Engagé en 1956 par le nouveau directeur de Tiffany, Walter Hoving, les bijoux prodigues de Schlumberger, inspirés de la nature, restent la fierté de Tiffany & Co. Elsa Peretti, designer renommé dans le monde entier. Elle a rejoint Tiffany & Co en 1974. Cette même année Tiffany a présenté sa première collection, lançant une nouvelle ère dans le design Américain. En 1979, Paloma Picasso fut invitée à présenter un décor de table pour une exposition Tiffany par le directeur du design de Tiffany, John Loring. Un an plus tard, elle présentait sa première collection de joaillerie exclusive, qui fut instantanément applaudie pour ses formes innovantes, ses volumes et ses contrastes éclatants. En 2003, Frank Gehry s’est associé à Tiffany & Co pour créer une collection de joaillerie exclusive lancée en 2006. Ces collections sont basées sur une compréhension des matériaux et des structures explorant le potentiel expressif des métaux précieux, du bois et des pierres. Comme ses bâtiments, la collection de joaillerie de Frank Gehry exhale la vitalité. Tiffany et Frank Gehry ont su exploiter les déformations et transformations du style inventif de l’architecte. Au cours des deux derniers siècles, Tiffany & Co s’est construit une réputation internationale autour des cadeaux à offrir pour les occasions importantes de la vie. Les cadeaux Tiffany sont présentés dans la fameuse boîte bleue qui symbolise le riche héritage de Tiffany & Co, reconnue

Publié dans Tiffany and Co.

Commenter cet article