L'or

Publié le par tendance-joaillerie.over-blog.com

L-or.jpg

L’or, considéré par les Incas comme « la sueur du Soleil », dieu auquel ils vouaient leur culte, n’en a pas fini de briller. Le métal précieux millénaire reste une valeur sûre, et conserve en son creux quelques petits secrets… Des pépites à découvrir !
 
De la pépite à la feuille d’or
 
L’or, premier métal connu et employé par l'homme depuis le Ve millénaire av. J.-C, subit divers traitements avant de se lover autour de notre annulaire… Il faut d’abord le trouver ! Par extraction minière ou orpaillage, on récupère les paillettes et pépites d’or situées dans les rivières en les séparant du sable et gravier. Comme les chercheurs d’or des ruées vers l’Ouest ! Le minerai récolté est ensuite extrait par lessivage au cyanure et traité pour supprimer les traces de mercure et de fer. Enfin on procède au raffinage, par fusion, pour obtenir un métal pur. Il peut alors prendre la forme souhaitée, lingot, fils, bijoux, pièces… et même feuilles très fines (par battage ou orbattage au marteau).
 
Vous avez dit jaune ?
La couleur de base de l'or est un jaune brillant. Mais l’or pur étant déformable, il est mélangé à un ou plusieurs autres métaux pour augmenter sa rigidité et peut ainsi changer de couleur. 
L’or jaune est donc un alliage constitué de 75 % d'or, de 12,5 % d'argent et de 12,5 % de cuivre. L’or rose contient de l’or,  20 % de cuivre et 5 % d'argent.
L’or gris ou or blanc est un mélange d'or, d'argent, de cuivre et parfois de palladium (pour lui donner un éclat encore plus blanc il peut être recouvert d'une couche de rhodium et sera qualifié de rhodié). 
L'or bleu est un alliage d'or et de fer qui, chauffé s’oxyde et donne la couleur azur. 
L'or chocolat est aussi obtenu par un traitement à la chaleur. 
L'or rouge est composé d'or jaune avec 5,5% de cuivre. 
L’or vert, rarement utilisé est un mélange d'or et d'argent.

À noter que pour s’appeler or, l’alliage doit obligatoirement contenir un minimum de 75% d’or pur.

Eldorado(s)
 
D'après le World Gold Council, 158 000 tonnes d'or ont été extraites depuis la préhistoire, dont environ 65% depuis 1950. Aujourd'hui, on extrait à peu près 2 500 tonnes d'or par an. Les principaux pays producteurs sont : l’Afrique du Sud avec plus de 400 tonnes extraites chaque année, les Etats-Unis et l’Australie avec respectivement 350 et 290 tonnes annuelles. 
L'Inde est le premier consommateur et détenteur d’or au monde, en tant que part importante des patrimoines privés sous forme de bijoux. L'ensemble des ordinateurs usagés aux États-Unis représente un gisement de taille : 2 Mt d'or!
 
Le champion des métaux !
 
- L’or est inaltérable, il résiste à la corrosion, il ne réagit jamais avec l'oxygène donc il ne rouille pas et il ne ternit pas. Il résiste également à l'action de nombreux produits chimiques, dont la plupart des acides (sauf le cyanure et l’eau régale). 
- C’est le plus souple des métaux : il peut être tiré en minuscules fils sans se briser. Il est malléable : on peut le réduire en feuilles de 1/10 000 de millimètre d'épaisseur et, pur, le travailler à froid par martelage ou étirement.
- Sa conductivité électrique et thermique en fait un métal recherché par l’industrie pour les appareils électroniques et informatiques. Il permet la réflexion des rayons infrarouges d'où son utilisation pour le laser. 
- Seul son coût élevé, lié à sa rareté, en limite l’utilisation : pour obtenir 10 g d’or pur, il faut traiter plus d’une tonne de minerai et user 2 tonnes d’eau !
 
Dico de l’or
Le vocabulaire du métal noble à connaître pour le reconnaitre !
Carat : système inventé au XIVème siècle pour exprimer le taux d'or dans l'alliage. L'or pur est de l'or à 24 carats (1000 millièmes) et l'or des bijoutiers est en général à 18 ou 14 carats (750 ou 585millièmes). On utilise aujourd’hui davantage les millièmes.
Poinçon : garantie des bijoux en or officialisés et commercialisables. Deux poinçons sont utilisés : le premier, « poinçon d'État », indique le titre ; le second,  «poinçon de Maître » est celui du fabriquant. Le poinçon actuel est une tête d'aigle pour l'or massif (750 millièmes ou 75%).
Test à l’acide : c’est par ce test que les experts contrôlent la teneur  en or d’un bijou en le frottant sur une pierre de touche (pierre noire, dure et abrasive) pour y laisser une légère trace métallique sur laquelle une goutte d’acide est déposée. Un alliage qui contient moins de 9 à 10 carats d’or devient rapidement vert en réagissant avec l'acide nitrique.
Titre : pourcentage d'or présent dans le métal.
 
Entretien
 
- L’or est costaud, si le bijou ne comporte pas de pierre, eau et savon feront l’affaire pour le nettoyer. 
- Eviter le contact avec le chlore, l'ammoniaque ou le mercure. 
- Etant d’une dureté relative (inférieur à 5), attention au contact avec les pierres qui peuvent le rayer facilement. Pas de panique, si vous avez de vilaines rayures le bijoutier pourra rapidement les faire disparaître !

Photo: Boucles d'oreille Delilah de Boucheron. Or jaune travaillé en résille qui témoigne de l'ouvrage exceptionnel de l'or par le joailler. L'artisan met son savoir-faire au service de l'or jaune, gris, rose ou chocolat pour en révéler toute la beauté dans des créations aériennes où le métal prend toutes les formes : résille, dentelle, paillasson...
C.L


http://www.joyce.fr/fiche/bijoux/f8027-l-or.html

Publié dans Thématique

Commenter cet article